dimanche 5 juillet 2015

le "bon goût" publicitaire...

(revu et corrigé)

mais si vous voulez en savoir plus,
rendez-vous sur le twitter ou le facebook des Chiennes de garde ^^

vendredi 3 juillet 2015

dans les roses et les choux (mais pas que) ...

merci Jacques pour cette superbe adaptation dans l'air du temps ;o)

mercredi 1 juillet 2015

un orifice buccal de plus, merci BADOIT !


le diable ("diablement") donc bien sûr une femme, enfin plutôt une demi-tête coupée (le cerveau il est pas nécessaire...)  ... Cet orifice buccal retouché, gonflé, déjà agressif le jour, vous saute à la gueule de nuit quand le panneau est éclairé de l'intérieur. Être ramenée à cette bouche difforme avec cette paille à peine suggestive... et tout ça pour de la flotte :o( Badoit, c'est sans moi...  La grille d'analyse peut être téléchargée ICI...

mardi 30 juin 2015

des droits de l'homme aux droits humains y'a qu'un pas !


Éliane Viennot - professeure de littérature à l... par droitshumainspourtou-te-s 

Le compte rendu de la conférence du 21 mai 2015 pour Droits Humains est ICI... (j'ai mis des extraits plus bas)

Pour les vidéos des interventions C'EST ICI ! ...  (le son n'est pas parfait, avec des écouteurs ou un casque, on arrive à bien suivre)

N.B. : Si le mot "AUTRICE" vous défrise (il m'a beaucoup surpris au début, j'écrivais 'auteure')... pensez juste à Brigitte Bardot, Marion Cotillard, Anémone ou Sarah Bernhardt ^^ oui, des... actrices. Remarquez comme ce mot, usuel, ne nous écorche pas la bouche. Acteur-Actrice, Auteur-Autrice... Ce mot existe, ce n'est pas une "invention" féministe... Plus d'infos sur "autrice"? lire ICI en bas de la page 13 ^^

EXTRAITS...
Je recommande +++ le texte d'Éliane Viennot (p 13 et suivantes).
Elle travaille sur la langue comme une enquêtrice à la recherche de faits et dévoile que la langue n'a pas toujours été sexiste, et comment les hommes de pouvoir ont joué et jouent encore des mots pour exclure.  


• Nous (Zeromacho) avons fait réaliser une affiche sur le modèle du tableau célèbre présentant la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Ce texte fondateur de la démocratie française fut voté en 1789 à Paris par l’Assemblée nationale. Il exclut les femmes. Nous avons jugé utile de remédier à cette exclusion en proposant un texte mixte. La mixité apparaît dès le titre : Déclaration des droits humains des citoyennes et des citoyens. Sur le modèle de l’anglais, de l’allemand, de l’italien, de l’espagnol ou du russe, nous avons adapté « droits de l’homme » en « droits humains ». (Florence Montreynaud, pour Zeromacho)

• "L’expression « droits de l’Homme » se fonde sur un prétendu universalisme où « le masculin l’emporte » et représenterait « les femmes et les hommes ». Cet universalisme les représente tellement bien qu’il a exclu les femmes du suffrage universel direct pendant près d’un siècle, jusqu’en 1944 pour les femmes en France, et en 1958 pour les femmes en Algérie alors encore colonie française." (Romain Sabathier, Secrétaire général du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes)

• "L’histoire de la langue française nous montre que les mots sont marqués par les inégalités entre les femmes et les hommes. Pour preuve : il a fallu attendre la loi pour l’égalité réelle du 4 août 2014 pour que le code civil ne dise plus «en bon père de famille», pour parler de la conduite prudente et raisonnable d’un parent, homme ou femme ! Petit à petit, nous avançons. Continuons, pour en finir avec la logique discriminatoire encore véhiculée par la langue française et pour faire en sorte que la France parle à son tour de « droits humains », comme partout dans le monde." (Catherine Coutelle, députée de la Vienne, présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale)

• "... il est essentiel de mettre en lumière la continuité entre les débats linguistiques et politiques, de montrer que les règles de grammaire
présentées comme intangibles et immuables sont en réalité des règles d’opportunité, construites pour soutenir l’inégalité, donc discutables."
(Claudie BAUDINO autrice de "Politique de la langue et différence sexuelle, la politisation du genre des noms de métier")

"On aurait d’ailleurs bien fait rire les rédacteurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen si on leur avait demandé de confirmer que cette expression incluait les femmes. Il est vrai que ceux qui venaient de s’autoproclamer « Constituants » ne prirent pas le risque de préciser, dans ce texte, qui pouvait prétendre à ces glorieux titres – laissant rêver non seulement des millions de femmes mais aussi des millions d’hommes. Toutefois l’ambiguïté ne dura guère. Six mois plus tard, en décembre 1789, la même assemblée concoctait la première loi électorale, celle qui devait déboucher sur les élections municipales du printemps suivant. Il apparut alors que l’homme de la Déclaration avait un certain profil, plutôt nanti ; et que les femmes, même très nanties, n’en étaient pas." (Éliane Viennot, historienne spécialiste des relations de pouvoir entre les sexes, autrice de Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !)

et pour finir, 6 préjugés dont le fameux "c'est un détail"... décortiqués en page 23 ! ... voilà... à télécharger ici... 

lundi 29 juin 2015

Le Lion de Verre : superbe dernier-né à Cannes !



Un superbe dernier né au «Festival international de la publicité et de la communication». Il part à la recherche de pépites : les publicités non sexistes ! (je ne vois aucun spot français...)
La campagne qui a remporté le Grand Prix ? Le spot des serviettes hygiéniques Whisper avec «Touch the Pickle» (toucher le pot à cornichons, objet usuel en Inde), un truc que les femmes qui ont leur règles ne doivent surtout pas faire en Inde, parmi d’autres interdits très stricts qui handicapent leur quotidien. Voir ICI les explications en anglais et le SPOT ICI

Au sujet des règles, ceux-celles qui suivent les actus féministes se souviennent de la campagne «like a girl» (comme une fille) de la marque Always (groupe Procter & Gamble), qui allait sur le terrain des stéréotypes dans le sport (courir, lancer le ballon «comme une fille») avec un spot quasi pédagogique, SPOT ICI.

Tous les spots du Lion de Verre sont là : parfois la vidéo contient aussi des explications sur le spot (pourquoi, qui l’a demandé, les résultats, etc.) Prenez le temps de les regarder...




Mes 2 favoris :

«This girl can» de Sport England (organisme pour la promotion du sport en Angleterre), les images sont très parlantes, même si vous ne comprenez pas l’anglais et superbe campagne d’affichage ;o) À VOIR ICI avec explications en anglais, sur le site du Lion de Verre...
 et
«Abortion travel» du Lobby Européen des Femmes sur la loi anti-avortement qui a failli être adoptée en Espagne et les actions militantes conduites pour parer à ce retour en arrière À VOIR ICI... Explications en français ICI sur le site du Lobby Européen des Femmes.  

Celui sur les mutilations génitales féminines m'a saisie aussi par le choix du symbole, ces drapeaux recousus à voir ICI... 

Plusieurs articles parlent du Lion de Verre, très utile aux non-anglophones pour le décryptage ^^
- Les Nouvelles News ICI...
- Infopresse (Canada) «où sont les femmes en pub» à lire ICI...
- Infopresse «Cannes 2015 le bilan» à lire ICI
- Grenier (Canada) : un lion de verre pour défier le sexisme à lire ICI...

dimanche 28 juin 2015

SNCF : mon cul dans la Vallée de la Mort... ET MON TRAIN ?

Repéré en Gare d'Avignon et transmis aux Chiennes de garde ce commentaire et les photos: "Une demi-heure d’attente en face de quoi ? Seins, cul pour changer !!! La dernière fois que nous étions dans cette gare c’était déjà le cas... Qu’on arrête les arguments du type : c’est de l’art ! C’est d’abord une image qui nous est imposée, à nous, adultes et enfants, en maxi grand format !!! Femme-objet avec exposition de morceaux choisis, femme interchangeable, un numéro (opératrices de téléphonie) et 'vas-y Johnny fais-moi mal et c’est beau la passion', une femme qui pleure !..."  BRAVO pour l'analyse et merci pour la transmission !

J'ajoute : Et si la SNCF, service public, nous lâchait la croupe pour revenir aux fondamentaux ? Comme des trains à l'heure par exemple ! C'est tellement grave que l'UFC QUE CHOISIR passe à l'action (LIRE ICI...) avec questionnaire, pétition à signer ! ARTICLE à partager largement... 

 voici les photos :



Ci-dessous ce que cette photo m'inspire ;o) Car moi aussi j'suis une artiste ;o)

mercredi 24 juin 2015

Ces "CONNASSES" de citoyennes que nous sommes...

C'était les Rencontres parlementaires sur l'Avenir de l'Europe à la Maison de la Chimie ce 24 juin 2015 ! Présidées par "Monsieur La Députée Julien Aubert" (ironie ;o)...  
Vidéo à partager largement sur vos réseaux... L'avenir de l'Europe dans les mains de politiques incapables d'écouter quelque critique (justifiée) de la part de militantes de La Barbe, des hommes qui perdent leur sang froid en moins de 3 minutes et les insultent ? NON MERCI !